Peeka

Peeka était l’un des deux chiots non adoptés d’une portée de caniches lhassa apso lorsque la famille Anderson vint chercher un nouveau chiot pour leur fille Mariel en 2002. À son arrivée, la famille Anderson remarqua que l’un des chiens semblait mieux entretenu que l’autre. Les Anderson choisirent le chiot dont l’apparence laissait à désirer et le baptisèrent Peeka, ce qui signifie «petite» en norvégien; c’était le surnom de Mariel lorsqu’elle était enfant. 

Le 3 février 2007 fut une journée très froide. À 10 h, la température tournait autour de -29°C, mais en raison du refroidissement éolien, on ressentait une température de -39°C. C’est à ce moment que Peeka commença à gémir et à s’agiter devant la porte arrière de la maison familiale à Saskatoon. Ed Anderson jeta un coup d’oeil par la fenêtre, ne vit rien et pensa simplement que Peeka avait entendu peeka_heroquelqu’un passer. Il ignora ses gémissements et ses aboiements pendant quelques minutes, mais en raison de l’insistance inhabituelle de Peeka, Ed retourna finalement vérifier. Lorsqu’il regarda dehors, il fut stupéfait de voir un ballot enveloppé dans une couverture sur la galerie gelée de sa maison. Il pensa au départ qu’il s’agissait d’un chaton, mais quand il s’approcha pour y regarder de plus près, il entendit un petit pleur et, à sa grande surprise, il se rendit compte qu’il s’agissait d’un nouveau-né. Ed rentra sans tarder à l’intérieur avec Peeka sur ses talons et il appela sa femme Lee, qui était infirmière autorisée à l’hôpital St. Paul, pour qu’elle descende et l’aide. Lee détermina rapidement que le minuscule bébé n’était âgé que de quelques heures. La peau de la petite fille était extrêmement rouge et ridée par le froid, et ses petites mains étaient glacées. Lee enveloppa immédiatement le bébé dans une serviette de bain pour la réchauffer pendant qu’Ed appelait le 911. Les ambulanciers arrivèrent quelques minutes plus tard et déterminèrent qu’elle respirait et que son coeur battait, mais qu’elle était dans en état d’hypothermie et avait besoin de soins médicaux immédiats. Les ambulanciers expliquèrent que le bébé ne pouvait avoir été dehors pendant plus de 15 minutes, sinon les effets du froid mordant auraient été bien pires.

Le bébé fut conduit à l’hôpital Royal University , où il fut soigné pour hypothermie et il demeura à l’unité de soins néonatals intensifs pendant sa convalescence. Puis, le bébé fut placé au Department of Community Resources and Employment en famille d’accueil.

On peut affirmer avec certitude que le destin a joué un rôle dans les événements qui ont eu lieu ce matin de février. La mère, ou quiconque a abandonné le bébé sur le pas de la porte, n’a pas sonné, et la famille n’a pas entendu non plus de voiture s’éloigner de la maison ce matin-là. C’est un pur hasard que les Anderson aient été chez eux à ce moment-là, sans oublier la formation d’infirmière autorisée de Lee Anderson quia immédiatement aidé le bébé – avant même l’arrivée des ambulanciers – ce qui a augmenté encore plus ses chances de survie.

Mais si cela n’avait pas été de l’insistance de Peeka, en ce jour fatidique, cette petite fille nouveau-née n’aurait probablement pas survécu.