Lonca

Les gens disent que le chien est le meilleur ami de l’homme, mais pour le policier Steve Balice, Lonca, son partenaire au sein de l’escouade canine, est beaucoup plus que cela. Ce berger allemand de deux ans est un membre assez nouveau de l’escouade canine du service de police de Toronto. Malgré son jeune âge, Lonca s’est distingué par son courage et sa grande détermination, des qualités qui lui ont permis de protéger une collectivité, des agents de police et son partenaire sans hésiter et sans égard à sa propre sécurité une nuit fatidique.

Le 23 novembre 2015 en fin de soirée, le service de police de Toronto a exécuté un mandat de perquisition dans une résidence dans le but de trouver des preuves et d’identifier des suspects en lien avec des activités criminelles. Pendant que le groupe tactique d’intervention se préparait à entrer à l’avant de la résidence, Lonca et Steve étaient postés à l’arrière pour éviter que d’éventuels suspects prennent la fuite.

Au moment où le groupe d’intervention défonçait la porte d’entrée, Steve a vu un homme qui semblait porter une arme sortir en courant et se diriger vers les policiers situés à l’avant. Craignant pour la sécurité de ses collègues, Steve a demandé au suspect de s’arrêter, sans quoi il allait relâcher son chien policier. Malgré ses nombreux avertissements, l’homme a continué de courir. Steve, concluant que les policiers et le suspect allaient courir un grave danger s’il devait y avoir une confrontation, a donc relâché Lonca. Le berger allemand a pourchassé l’homme, s’est agrippé à sa jambe et l’a cloué au sol. Le suspect refusait toutefois de lâcher prise. Il s’est relevé et il a commencé à riposter en attaquant violemment Lonca. Lorsque Steve a rattrapé le chien et le suspect, il s’est retrouvé devant une scène qu’aucun membre de l’équipe canine ne voudrait jamais voir: l’homme était en train de frapper Lonca avec une grosse machette.

Lonca a été atteint plusieurs fois à la tête, au cou et au corps, mais malgré ses blessures, il est demeuré concentré sur la tâche qu’il devait accomplir. Dans l’affrontement qui s’en est ensuivi, Lonca s’est placé entre le suspect et les policiers, empêchant ainsi quiconque d’être blessé. Entre-temps, Steve a continué d’interpeller l’homme en lui ordonnant d’abandonner et de laisser tomber sa machette. Les efforts conjoints de Lonca et de Steve ont fini par convaincre le suspect de se rendre. Il a laissé tomber sa machette avant d’être arrêté.

En faisant preuve d’une détermination inhabituelle pour son jeune âge, Lonca a refusé de s’arrêter avant que tout le travail soit terminé. Alors que du sang s’écoulait encore de sa bouche, il a mené Steve à l’arrière de la résidence, où il y avait beaucoup de brouhaha. Ils y ont trouvé un deuxième suspect, une femme qui avait fui la résidence et qui luttait avec les agents du groupe tactique d’intervention. Lonca a commencé à japper en sa direction, ce qui l’a dissuadée de s’enfuir et l’a éventuellement convaincue de se rendre. La situation étant désormais maîtrisée, Steve s’est précipité à l’hôpital vétérinaire d’urgence avec Lonca pour faire soigner ses blessures. Le chien a reçu cinq points de suture au visage ainsi que deux agrafes sur sa patte gauche avant. Le courage et la détermination de Lonca, même lorsque sa vie était en danger, ont contribué au bon dénouement de la situation tant pour les suspects que les policiers.

Le suspect ayant attaqué Lonca est devenu la première personne au Canada à être inculpée en vertu de la loi de Quanto, qui est entrée en vigueur en juillet 2015. Cette nouvelle loi vise à mieux protéger les animaux d’assistance et les animaux qui aident les services policiers et les forces armées en s’assurant que les personnes qui les blessent sont tenues pleinement responsables de leurs actes. Cette loi a été nommée en l’honneur de Quanto, un chien policier du service de police d’Edmonton qui a été poignardé à mort en tentant d’appréhender un suspect dans un stationnement. Quanto a été intronisé au Temple de la renommée des animaux Purina en 2014.