Arik

Arik, un berger allemand de huit ans, a dû mettre son instinct naturel et ses sens très aiguisés de l’ouïe et de l’odorat à rude épreuve quand il est venu à la rescousse d’un homme âgé dont la vie était en danger à Baddeck, en Nouvelle-Écosse.

Le 3 mars 2017, Lloyd Stone, un homme très actif de 90 ans, faisait du ski de fond, une activité à laquelle il aimait s’adonner. Soudainement, il a glissé sur la glace, est tombé sur le côté, puis s’est brisé la hanche, ce qui l’a accablé de douleur. L’intensité de la douleur empêchait Lloyd d’atteindre la route la plus près, et il commençait à perdre espoir, planant entre conscience et inconscience.

Trois heures plus tard, à 20 h, il commençait à faire sombre lorsque Calvin Kuchta, le voisin de Lloyd, est passé par là et a remarqué la voiture de Lloyd sur le côté de la route. Il l’avait aperçue un peu plus tôt, lorsqu’il avait pris le chemin de la salle de sport, et il s’est dit que Lloyd n’avait pas l’habitude de sortir si longtemps et à une heure si tardive. Calvin s’est donc rendu chez lui pour chercher son chien Arik afin qu’il l’aide à éclaircir la situation.

Calvin savait qu’Arik, un ancien chien policier accompli, serait indispensable pour réussir à retrouver Lloyd. Dans l’impossibilité d’utiliser la laisse d’Arik, Calvin a attaché une corde à sauter au cou du chien pour l’aider à pister l’odeur de Lloyd dans la forêt. Ensemble, ils sont retournés à l’endroit en question. En cherchant plus loin dans les buissons, ils ont fini par entendre la voix d’un homme qui appelait à l’aide, et Arik a commencé à s’activer.

Il a brisé sa nouvelle laisse, puis s’est précipité dans le bois où il a trouvé Lloyd, étendu sur le sol couvert de neige. Calvin a aussitôt composé le 911 et Lloyd a été transporté à l’hôpital le plus près.

Si Arik n’avait pas été là pour aider Calvin à repérer Lloyd si rapidement, ce dernier aurait probablement souffert d’hypothermie sévère et aurait pu mourir de froid.