Rosco

Rosco est un berger croisé de trois ans de Calgary, en Alberta. Il faisait partie de la litière de huit chiots d’une chienne errante qui avait trouvé refuge sous les escaliers d’une caserne de pompier. Oublié par l’équipe d’un refuge venue chercher sa mère et ses frères et soeurs, Rosco a été adopté par Brittany Ouellette, qui l’a amené vivre avec elle, son père Bryan, son partenaire et son petit garçon, Bennett.

Le 3 novembre 2018, Brittany et sa famille ont décidé d’aller passer la journée à la montagne. Comme son père ne se sentait pas bien, il est resté à la maison, et Brittany a laissé Rosco avec lui pour qu’il lui tienne compagnie.

Étendu dans son lit, Bryan écoutait le football quand il a voulu se lever pour aller à la salle de bain et s’est rendu compte qu’il ne le pouvait pas. Il a essayé de rouler sur lui-même pour sortir du lit et est tombé sur le plancher. Tout son côté gauche était engourdi et il a compris qu’il faisait une crise cardiaque. Incapable d’appeler à l’aide, Bryan a frappé doucement sur le plancher avec son pied droit pour attirer l’attention de Rosco.

Ce dernier l’a entendu et est venu à la chambre. Quand Rosco s’est approché du lit, Bryan a réussi à lui attraper le collier de la main droite. Rosco l’a ensuite fait pivoter sur lui-même, ce qui lui a permis de s’appuyer sur le lit et de se lever suffisamment pour pouvoir prendre son téléphone et composer le 9-1-1. En attendant l’ambulance, Bryan a de nouveau saisi le collier de Rosco et l’a laissé le traîner jusqu’à la porte d’entrée. Les ambulanciers sont arrivés quelques minutes plus tard et ont emmené Bryan à l’hôpital pour qu’il y subisse une intervention d’urgence.

Encore à la montagne, Brittany et sa famille ont reçu un appel leur apprenant ce qui s’était passé. Ils sont revenus en ville en vitesse et ont attendu quelques heures à l’hôpital que Bryan sorte de la salle d’opération.

Grâce à l’intervention rapide de Rosco, il a survécu et a récupéré étonnamment bien. Si Rosco n’avait pas été là et que les ambulanciers étaient arrivés plus tard, Bryan aurait pu mourir.

Tucker

Âgée de six ans, Tucker est un mélange de berger et de rotweiller qui vit dans la région de Niagara-on-the-Lake, en Ontario. Rachel Spiewak a adopté Tucker comme cadeau de Noël pour ses deux garçons. Quand Rachel a fait connaissance avec Jason Chafe, Tucker a contribué à unir cette famille recomposée, comprenant les deux fils de Rachel, celui de Jason, et l’enfant qu’ils avaient eu ensemble.

Le soir du 16 septembre 2018, Rachel, Jason et les deux plus jeunes enfants étaient à la maison, tandis que les deux autres fils de Rachel se trouvaient chez leur père. Comme il se faisait tard, Rachel, Jason, Tucker et le plus jeune des garçons sont allés se coucher dans la chambre principale. Quelques heures plus tard, Rachel a été réveillée par Tucker, qui avait un comportement bizarre: il aboyait, marchait de long en large, gémissait et donnait des coups de patte sur le lit pour réveiller ses maîtres. Rachel et Jason ont commencé par essayer de l’ignorer, mais ont finalement compris que quelque chose clochait et Jason s’est levé pour voir de quoi il s’agissait.

Quand il a ouvert la porte de la chambre, la lumière a inondé la pièce et tout ce qu’ils ont pu voir, c’était un mur de flammes orange vif. Les détecteurs de fumée ne s’étaient pas déclenchés parce qu’il n’y avait pas de fumée dans la maison: elle était sortie directement à l’extérieur.

Le couple a compris qu’il devait quitter les lieux immédiatement; Jason est allé chercher l’enfant qui dormait dans sa chambre, Rachel a pris celui qui se trouvait dans la leur, puis ils se sont rencontrés à l’extérieur, avec Tucker.

Une fois dehors, ils ont regardé, horrifiés, leur maison être détruite par les flammes. Quand les camions de pompiers, l’ambulance et les voitures de police sont arrivés, les dommages étaient trop importants pour que la maison puisse être sauvée et les pompiers n’ont pu que circonscrire le feu pour qu’il ne se propage pas aux maisons voisines.

Cette nuit-là, la famille a tout perdu dans l’incendie qui a ravagé sa demeure. Ils ont perdu des biens de valeur et des souvenirs irremplaçables, mais s’en sont tous tirés vivants grâce à l’instinct de Tucker et à sa capacité remarquable à communiquer avec ses maîtres.

Shelby

Âgée de 14 ans, Shelby est un mélange de berger allemand et de retriever de la Baie de Chesapeake de Sault Ste. Marie, en Ontario. Elle vit sur une ferme de 35 acres avec ses maîtres, Louise Robillard et Andy Chyc. Louise et Andy se sont procuré Shelby dans un refuge quand ils ont décidé qu’il leur fallait un gros chien pour protéger les lieux contre les animaux sauvages, comme les renards et les coyotes qu’ils voyaient souvent sur le terrain.

Le 30 avril 2018, Louise faisait sa promenade avec Shelby quand elle a vu trois oursons près du sentier, mais aucun signe de la mère. Cette dernière est soudainement apparue et a chargé Louise. Shelby s’est placée entre l’ourse et Louise et a fait face à l’animal. L’ourse s’est précipitée sur Shelby, et les deux animaux ont roulé sur le sol, avant de disparaître dans des buissons, où la lutte s’est poursuivie. De son poste d’observation, tout ce que Louise entendait, c’était les cris perçants de Shelby.

Andy, resté à la maison, a reçu un appel d’un voisin, qui voulait l’informer qu’un ours avait été aperçu dans les environs. Il s’est dépêché de sortir pour avertir Louise. En approchant du sentier, il a entendu des cris, et a d’abord cru que l’ours avait attaqué sa femme. Puis, le silence s’est fait.

Certains que l’ourse avait tué Shelby, Andy et Louise sont retournés vers la maison pour se mettre à l’abri. Ils n’avaient fait que quelques pas quand ils ont vu Shelby sortir des buissons, marchant à grand-peine. L’ourse ayant infligé des blessures graves à Shelby, ses maîtres l’ont transportée d’urgence à la clinique vétérinaire la plus proche.

Au cours des quatre mois qui ont suivi, Shelby a subi plusieurs opérations, a enduré des tubes de drainage dans ses plaies et a fait beaucoup de physiothérapie pour se remettre.

Sans le geste courageux de Shelby et son dévouement envers sa maîtresse, Louise sait qu’elle ne serait peut-être pas là pour raconter l’exploit de son chien. Ce jour-là, Louise et Andy ont été témoins des qualités protectrices de Shelby, qui s’est oubliée pour sauver une vie humaine.

Mention honorable

Purina AHOF social KobyFaites la connaissance de Koby, un chien croisé (berger allemand-border colley-husky) de cinq ans originaire de Toronto, et de sa propriétaire, Emily Sweet. Après avoir souffert d’intimidation, d’une grave dépression et de troubles d’anxiété pendant ses études secondaires, Emily a sauvé Koby, l’a entraîné pour qu’il devienne son chien d’assistance et a demandé qu’il l’accompagne à l’école. Après une campagne virulente, Koby a été le premier chien d’assistance auto-entraîné de l’histoire à être autorisé dans une école au Canada. Ce programme est désormais offert à des millions d’élèves aux quatre coins du pays; il fallait auparavant passer par un organisme officiel, où l’attente était souvent de plusieurs années et où les frais pouvaient s’élever à 20 000 $.

Le soutien de Koby a changé en mieux la façon dont Emily voit la vie et l’a aidée à obtenir son diplôme, à s’inscrire à l’université et à parler publiquement de son expérience. Chez Purina, nous savons que les animaux familiers peuvent avoir des bienfaits sur la santé mentale et nous sommes fiers d’appuyer le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH), qui s’intéresse au lien entre les humains et les animaux et qui consacre une partie de ses efforts à la recherche et à la zoothérapie.

Purina AHOF social SmileySmiley était un adorable chien de thérapie de Whitchurch-Stouffville, en Ontario, connu pour son irrésistible sourire et sa capacité à répandre la joie partout où il passait. Né sans yeux et avec une forme de nanisme canin, il a passé les deux premières années de sa vie dans un chenil d’élevage, dans des conditions épouvantables, avant d’être sauvé et adopté par Joanne George. Avant qu’il ne soit emporté par un cancer en octobre 2017, à 16 ans, Smiley comptait un nombre impressionnant de plus de 200 000 abonnés dévoués sur Instagram, qui se tournaient vers lui pour la bonté, la joie et l’espoir qu’il leur insufflait. Depuis 2010, Smiley est venu en aide à une multitude de personnes en tant que chien de thérapie pour enfants: il a réconforté patients d’hôpitaux, enfants autistes et résidents de foyers de soins, entre autres.

Sabrina

Sabrina, un whippet de 12 ans, a dû mettre son intelligence et sa loyauté à rude épreuve lorsque sa propriétaire Adele Schwartz a fait une violente chute, quasi mortelle, au milieu de la nuit.

Il était 2 h, par un matin sombre de septembre, lorsqu’Adele s’est réveillée pour se rendre à la salle de bain. Malheureusement, elle s’est dirigée dans la mauvaise direction, a dégringolé les escaliers menant au sous-sol et s’est heurté la tête avant de perdre connaissance. Bill, le mari d’Adele, a le sommeil très profond et n’avait donc rien entendu avant que Sabrina le tire du sommeil en faisant un grand vacarme, en le poussant à répétition et en tirant la douillette du lit.

Bill s’est inquiété du comportement inhabituel de Sabrina, elle qui était normalement calme et silencieuse, et s’est aperçu qu’Adele n’était plus couchée à ses côtés. Il a donc décidé d’aller voir ce qui s’était passé. Sabrina a conduit Bill au corps immobile d’Adele, gisant au bas des escaliers. Incroyablement angoissé et inquiet, Bill a immédiatement appelé une ambulance.

Dans sa chute, Adele a subi une fracture d’une vertèbre dans le cou, une fracture par compression dans le dos et sa tête s’est fendue, ce qui a entraîné une grave commotion qui l’a laissée inconsciente pendant trois jours. Elle est restée encore 10 jours à l’hôpital et son rétablissement a nécessité plusieurs mois. Aujourd’hui,

Adele affirme devoir la vie à Sabrina. Si Sabrina n’avait pas agi si rapidement, elle n’aurait pas survécu à la chute ou aurait souffert de lésions cérébrales permanentes.

Ruth and Lady

Ruth et Lady, deux chiennes croisées (akbash-labrador jaune-border colley et labrador jaune-border colley) de deux et sept ans respectivement, ont démontré leur incroyable intelligence et leur capacité à communiquer rapidement et efficacement le soir où elles ont sauvé la vie de leur propriétaire, Matthew Smith.

C’est par un après-midi frisquet du début du mois d’avril 2017 que Matthew Smith a pris la route en compagnie de ses chiennes, Ruth et Lady, pour aller faire quelques courses à Kelowna, une ville située à 45 kilomètres de chez lui. Vers 20 h, Matthew a décidé de prendre le chemin du retour. Alors qu’il circulait sur une route très escarpée à trois kilomètres de chez lui, il a perdu le contrôle de son véhicule avant de faire une embardée, puis de s’écraser.

Par miracle, Matthew a survécu à cet accident, mais a été grièvement blessé. Bien qu’il ait réussi à s’extirper du véhicule et à en faire sortir Ruth et Lady, il a été incapable d’aller chercher de l’aide et s’est évanoui en raison de blessures traumatiques, soit un traumatisme crânien, une lacération du foie et plusieurs côtes brisées. La température a rapidement atteint zéro degré, et Ruth et Lady ont compris la gravité de la situation. Elles se sont donc couchées aux côtés de Matthew en espérant le garder au chaud et lui offrir un peu de réconfort par ce temps glacial.

Quelques heures plus tard, un homme qui habitait dans le voisinage et qui rentrait du travail a trouvé Ruth et Lady dans l’allée de sa maison, lui signalant de les suivre. Il a donc suivi les chiennes pour découvrir Matthew ensanglanté et gisant sur le sol dans un état critique. Il a immédiatement composé le 911, et même après l’arrivée des services d’urgence, Ruth et Lady refusaient de quitter Matthew, prouvant ainsi leur fidélité et leur dévouement envers la protection de leur maître.

Matthew est actuellement en train de se remettre de ce terrible accident et remercie Ruth et Lady de lui avoir sauvé la vie. Sans leur vivacité d’esprit, leur fidélité et leur exceptionnelle capacité à communiquer, Matthew sait qu’il n’aurait aujourd’hui pas pu raconter son histoire.

Arik

Arik, un berger allemand de huit ans, a dû mettre son instinct naturel et ses sens très aiguisés de l’ouïe et de l’odorat à rude épreuve quand il est venu à la rescousse d’un homme âgé dont la vie était en danger à Baddeck, en Nouvelle-Écosse.

Le 3 mars 2017, Lloyd Stone, un homme très actif de 90 ans, faisait du ski de fond, une activité à laquelle il aimait s’adonner. Soudainement, il a glissé sur la glace, est tombé sur le côté, puis s’est brisé la hanche, ce qui l’a accablé de douleur. L’intensité de la douleur empêchait Lloyd d’atteindre la route la plus près, et il commençait à perdre espoir, planant entre conscience et inconscience.

Trois heures plus tard, à 20 h, il commençait à faire sombre lorsque Calvin Kuchta, le voisin de Lloyd, est passé par là et a remarqué la voiture de Lloyd sur le côté de la route. Il l’avait aperçue un peu plus tôt, lorsqu’il avait pris le chemin de la salle de sport, et il s’est dit que Lloyd n’avait pas l’habitude de sortir si longtemps et à une heure si tardive. Calvin s’est donc rendu chez lui pour chercher son chien Arik afin qu’il l’aide à éclaircir la situation.

Calvin savait qu’Arik, un ancien chien policier accompli, serait indispensable pour réussir à retrouver Lloyd. Dans l’impossibilité d’utiliser la laisse d’Arik, Calvin a attaché une corde à sauter au cou du chien pour l’aider à pister l’odeur de Lloyd dans la forêt. Ensemble, ils sont retournés à l’endroit en question. En cherchant plus loin dans les buissons, ils ont fini par entendre la voix d’un homme qui appelait à l’aide, et Arik a commencé à s’activer.

Il a brisé sa nouvelle laisse, puis s’est précipité dans le bois où il a trouvé Lloyd, étendu sur le sol couvert de neige. Calvin a aussitôt composé le 911 et Lloyd a été transporté à l’hôpital le plus près.

Si Arik n’avait pas été là pour aider Calvin à repérer Lloyd si rapidement, ce dernier aurait probablement souffert d’hypothermie sévère et aurait pu mourir de froid.

Coco

Le prix Mieux ensemble de Purina – l’histoire de Kim et de Coco: Même si je n’ai jamais voulu de chien, mon mari et mes filles m’ont convaincue d’adopter Coco, un chien de deux ans. Le propriétaire devait s’en départir parce qu’il retournait aux études et que sa mère travaillait de longues heures en tant qu’infirmière et ne pouvait donc pas lui accorder de temps. J’étais un peu amère dès son entrée dans ma nouvelle maison. Il a même décidé de me laisser un cadeau sur le plancher de la cuisine. J’avais seulement accepté de le prendre pour une fin de semaine, question que nous puissions faire un essai. Après ce petit accident, j’avais très hâte de le renvoyer chez lui. La nuit arrivée, je l’ai vu sauter sur les lits de mes filles et les sentir pour s’assurer qu’elles allaient bien. Mon coeur a fondu et je suis tombée amoureuse de lui instantanément. J’avais dès lors un troisième enfant. Deux ans plus tard, ma mère a appris qu’elle était atteinte d’un cancer du poumon de stade 4. Le moins qu’on puisse dire, c’est que toute ma famille était dévastée. Au cours des huit mois suivants, son état s’est rapidement détérioré; respirer était devenu un combat. La photo que j’ai envoyée a été prise quelques jours avant son décès. Normalement, Coco est toujours dans la cuisine, où il attend qu’on lui donne sa nourriture. Mais cette journée-là, et toutes celles qui ont suivi, il est allé directement dans le salon, où le lit d’hôpital de ma mère était. Il se couchait à côté d’elle et ne la quittait plus jusqu’à ce que nous repartions à la maison. Ayant vécu 50 ans avec ma mère, mon père se sentait très seul après son décès. Sans elle, il était désemparé. Je lui rendais souvent visite avec Coco qui, chaque fois, sautait sur ses genoux pour le réconforter et le faire sourire. Nous remercions Dieu qu’il fasse partie de notre famille. Je ne sais pas ce que nous ferons sans lui quand son temps viendra. J’éprouve tant d’amour pour lui et je ne peux pas croire que j’ai déjà vécu ma vie sans vouloir de chien. Chaque jour, il est notre héros.

Skylar

Skylar, un golden retriever de trois ans de Port Hope, en Ontario, possède toutes les caractéristiques bien connues de sa race: c’est un compagnon gentil, énergique et attentionné pour sa propriétaire Grace Goheen, âgée de 74 ans.

En 2015, par un après-midi froid de décembre, Grace et Skylar sont partis en promenade dans une vallée boisée isolée située à deux kilomètres et demi de leur maison. Comme n’importe quel chien, Skylar adore explorer la nature; ce jour-là, Grace avait donc augmenté la longueur de sa laisse à six mètres. Après un certain temps, une odeur a piqué la curiosité de Skylar et il est parti devant en courant. Grace a alors glissé et est tombée sur le sol dur, se fracturant la hanche.

Accablée de douleur, Grace n’arrivait pas à se relever malgré ses nombreux efforts. Comme elle n’avait pas de téléphone cellulaire pour appeler à l’aide, elle a tenté de retourner chez elle en tirant son corps à reculons à l’aide de ses bras et de sa jambe valide. Toujours à une grande distance de la maison, elle a cependant réalisé l’énormité de la situation et a compris qu’elle n’y arriverait pas toute seule. Après une heure, complètement épuisée, Grace a renoncé et a commencé à pleurer de douleur et de désespoir, craignant ce qui pourrait arriver si on ne les trouvait pas bientôt. Il commençait à faire noir, et ayant déjà entendu des grognements d’ours et des hurlements de coyotes, elle était terrifiée par les animaux sauvages dangereux qui erraient dans les parages la nuit.

Peu de temps après, Grace a décidé de détacher Skylar, mais étant donné le lien incroyablement fort qui les unit, il refusait de s’en éloigner. Elle a donc commencé à crier à l’aide, dans l’espoir que quelqu’un l’entende, même si elle savait très bien que personne ne venait habituellement dans ce secteur à cette période de l’année. Comme si ce n’était pas assez d’être trempée jusqu’aux os à cause de la neige qui avait fondu, une pluie froide s’est mise à tomber. Ayant très peu espoir d’être secourue, Grace gisait sur le sol, frissonnant de tout son corps et submergée par l’émotion.

Enfin, deux phares sont apparus au loin et Grace, à son grand soulagement, a reconnu le véhicule de son voisin, Mike. Grace a demandé avec empressement à Skylar d’aller trouver Mike, mais à son étonnement, il a couru dans la direction opposée aux phares. Il est vite devenu clair que Skylar faisait en fait preuve de prévoyance et voulait trouver quelque chose qui aiderait Mike à comprendre la situation. Skylar est retourné en courant à l’endroit où Grace avait perdu ses mitaines quelques heures auparavant, en a pris une dans sa gueule et est revenu en courant vers les phares.

Arrêtant son camion, Mike a jeté un regard aux alentours et a aperçu Skylar qui courait vers lui. Inquiet de voir le chien seul, il a remarqué que Skylar tenait une mitaine dans sa gueule. Mike a alors compris qu’il essayait de lui dire quelque chose. Il est sorti de son camion et a suivi Skylar dans les buissons, où il a finalement découvert Grace gisant blessée sur le sol et tremblant de froid. Ébahi par la façon dont Skylar l’avait guidé, Mike a immédiatement couvert Grace de son manteau et a appelé les secours. On a conduit Grace à l’hôpital, où elle a été soignée pour de l’hypothermie et a subi une intervention chirurgicale à la hanche.

Plus d’un an plus tard, Grace est maintenant complètement rétablie de l’accident, mais elle n’oubliera jamais à quel point elle a frôlé la mort. Un policier de la région a tenu à souligner l’héroïsme de Skylar en posant sa candidature au Temple de la renommée des animaux Purina. Après tout, c’est l’intelligence, la présence d’esprit et la débrouillardise de Skylar qui ont permis à Grace de survivre à cette soirée dans une étendue sauvage enneigée qui aurait pu s’avérer fatale.

Becky Jo

Becky Jo, un croisement entre un berger australien et un border colley de cinq ans venant d’Edmonton, en Alberta, est la compagne attentive et loyale de Tracy Matkea. Tous les ans, Tracy et son mari Butch passent l’hiver à leur ranch de Morristown, en Arizona, où ils élèvent et entraînent des chevaux pour la course aux tonneaux. Tracy, qui a longtemps évolué sur le circuit des rodéos, emmène souvent Becky Jo à ses séances d’entraînement dans le désert. Un matin, Becky Jo a prouvé qu’elle était bien plus qu’une fidèle camarade.

Le 10 janvier 2016 a commencé comme n’importe quelle autre journée. Tracy est sortie pour une promenade d’essai avec un jeune cheval et s’est aventurée dans le lit d’une rivière asséchée à 500 verges de la maison, Becky Jo la suivant de près.

Le cheval, s’emportant soudainement, a projeté Tracy au sol, où elle a instantanément perdu conscience. Et comme si la situation n’était pas déjà assez périlleuse, le pied de Tracy était coincé dans la selle et le cheval a traîné son corps inconscient sur le sol désertique rugueux et rocailleux sur presque un kilomètre. Le pied de Tracy s’est finalement libéré et le cheval est retourné au ranch sans elle.

Butch, très surpris de voir arriver le cheval seul, a réalisé que quelque chose de très grave s’était produit seulement en voyant Becky Jo revenir elle aussi toute seule. À son arrivée, la chienne a commencé à encercler le stationnement et à aboyer à répétition pour le prévenir que quelque chose n’allait pas du tout. Butch, paniqué, a sauté sur un VTT et a suivi Becky Jo sur près de cinq kilomètres pour trouver Tracy gisant immobile sur le sol et saignant abondamment.

Butch a immédiatement conduit Tracy à l’hôpital le plus près. Étant donné l’étendue de ses blessures, on a décidé de la transporter par avion à Phoenix. Elle a reçu des premiers soins pour ses blessures graves, dont des lacérations importantes au visage et à la tête, un os orbital fracturé et une commotion cérébrale majeure.

Plus de 100 points de suture et agrafes plus tard, Tracy s’est entièrement rétablie et doit vraiment la vie à Becky Jo. Sans la présence d’esprit et la rapidité d’action de la chienne, Tracy aurait très bien pu perdre la vie ce jour-là. Selon les médecins, si les saignements avaient duré 10 minutes de plus, elle n’aurait pas survécu. Tracy a toujours su au fond d’elle-même que Becky Jo était une chienne intelligente; elle sait maintenant que c’est cette intelligence qui lui a en fin de compte sauvé la vie.